Vous êtes en quête de... personnes disparues, correspondances pour des amitiés, collections à compléter, livres perdus, vidéos recherchées, modèles tricots, broderies, guide pour vos vacances, etc...
Vous souhaitez parler de votre association... ou de sites qui vous plaisent... de lectures qui vous ont enchantées ou que vous écrivez vous-mêmes...
Contactez moi :
chenry4@9online.fr
Je déposerai ici vos requêtes.
Attention : Aucune annonce de "mariage" ne sera acceptée et publiée.

Bien sûr, chacun pourra déposer un commentaire et communiquer dans ces pages.
Ne mettez pas votre adresse postale dans le site (sauf votre avis contraire) mais juste une adresse mail
Et si aucune adresse n'apparait, contactez-moi pour recevoir les coordonnées de la personne. Je vous servirai ainsi d'intermédiaire. N'oubliez pas de me noter le titre du message (ou la référence indiquée).
CE BLOG EST GRATUIT
MERCI

lundi 19 février 2018

A Vienne, on célèbre le courant moderniste

Gustav Klimt, Death and Life, 1910/15 © Leopold Museum, Vienna,
En 2018, la capitale autrichienne célèbre le centenaire de la mort des peintres Gustav Klimt, Egon Schiele et Koloman Moser ainsi que de l'architecte Otto Wagner, les plus illustres représentants du courant moderniste.
De nombreuses expositions et manifestations rendront hommage à ces artistes qui ont durablement marqué la Vienne de 1900. On pourra ainsi découvrir ou redécouvrir des chefs-d’œuvre du style sécessionniste, déclinaison viennoise du mouvement Jugendstil (Art nouveau allemand), comme le Baiser de Gustav Klimt, Le Portrait de Wally Neuzil d'Egon Schiele, la Caisses d'épargne de la poste autrichienne, édifice signé d'Otto Wagner, ou les dessins de Koloman Moser. Du musée Léopold, qui abrite la plus importante collection Egon Schiele au monde, au palais de la sécession, où l'on peut admirer la Frise Beethoven, réalisée en 1902 par Gustav Klimt, en passant par l’architecture Jugendstil des bâtiments viennois, ce courant artistique n'aura plus aucun secret pour vous.

Programme complet sur viennesemodernism2018.info

vendredi 16 février 2018

Broc' en un clic

Vous adorez chiner en direct de votre canapé ?
Voici nos sites préférés de brocante en ligne.


LE + SURPRENANT : Brocante de la Bruyère
Spécialiste des objets retro et vintage, Florence de Boissieu fonctionne surtout au coup de cœur, et elle en a de nombreux. Sur son site, meubles et objets insolites se côtoient : fauteuils club, dames-jeannes, panneaux de signalisation, enseignes, globes-terrestres...
Le + La possibilité de louer des objets le temps d'un événement dans la "boutique location"
brocantedelabruyere.com

LE + PRO : Selency
Avec 60000 références, c'est sans doute la caverne d'Ali Baba du web. Créée en 2014 par Charlotte Cadé et Maxime Brousse, cette vitrine en ligne accueille les sélections des brocanteurs professionnels. meubles vintage, scandinaves, design... il y en a pour tous les goûts, à des prix corrects.
Le + Une newsletter sympa avec des conseils déco
selency.fr

LE + TENDRE : Bord de scène
Christelle chine tous les week-ends, arpentant les routes de la campagne normande à la recherche d'objets enthousiasmants. De ceux dont elle décorerait sa maison. Bougeoirs en laiton, lettres d'enseigne, flacons de labo, textiles.... dressent un bel ensemble, entre esprit scandinave et influence industrielle.
Le + Le blog de la chineuse, avec des astuces déco, des recettes gourmandes et des jolies photos de la vie quotidienne.
borddescene.bigeartel.com

LE + INDUSTRIEL : Ligne de brocante
Bocaux d'apothicaire, lampe baladeuse, miroir soleil... font ici bon ménage avec jerrican américain, cage à oiseaux, caisses à bec. Une authentique foire à tout comme on les aime. Les prix sont parfaitement accessibles.
Le + Nous chinons pour vous. Exprimez votre envie en précisant votre budget et le site s'empressera de partir à la chasse au trésor.
lignedebrocante.com 

LE + ORIGINAL : La Mauvaise Réputation
Joli melting-pot entre création (bocaux habillés de tissu wax, patères en pied de poupée...), trouvailles étonnantes (fauteuil de théâtres en bois...) et classique de charme (petite dame-jeanne...).
Le + La créatrice affirme haut et fort qu’ici, c'est une maison disparate et singulière. On adore !
lamauvaisereputation-mobilier.com

LE + FAMILLE : Armand & Colette
Amateurs d'objets et de mobilier des années 50 à 80, ce site est fait pour vous. Tables en bois ou en Formica, chaises en rotin ou d'écolier, jouets anciens, pots en grès... le décor est posé. La créatrice, chine comme pour elle. Il en ressort une réelle connivence.
Le + Les prix sont très abordables.
armandetcolette.fr
 


jeudi 15 février 2018

Une sorcière bien aimée

Établie à Chaux(90), au pied des Vosges du Sud, Denise Crolle-Terzaghi a troqué un temps son tablier de craft designer pour la cape, plus mystérieuse, de porte-parole des sorcières, avec toujours le même plaisir, celui de transmettre.
D'aucuns lui ont toujours trouvé un petit côté excentrique : montures de lunettes épaisses, collants bariolés, cheveux coupés très courts, une verve et un sourire lui ont ouvert des tas de portes, des États-Unis à la Russie. Comme si elle vivait plusieurs vies, Denise reste officiellement craft designer, créatrice de belles choses qu’elle a longtemps posées dans des livres de bricolage. le dernier en date, "Ma petite déco béton", fait d'ailleurs la part belle aux réalisations minérales.
Mais en 2015, quand son éditeur du moment lui propose de collaborer à un imposant "bestiaire des sorcières", Denise relève le défi et finit par se retrouver seule sur le projet, qu'elle finit. Arte a inspiré un projet d'adaptation télévisuelle, totalement onirique avec un dessinateur emblématique; Mais on n'en dira pas plus pour l'instant, le contrat vient juste d'être signé pour une série de contes fantastiques alliant animation et scènes filmées dans la nature, inspirées librement des animaux du "Bestiaire", chats noirs, chauves-souris, corbeaux... Un studio luxembourgeois est d'ores et déjà mandaté pour la réalisation et la diffusion, sur Arte, est prévue pour 2019.
De cette histoire en découle une autre : la création d'un "Agenda de sorcière", rempli de potions, formules et jours magiques. Dès le début de chaque année, depuis deux ans, Denise s'attelle à celui de l'année suivante, car ce véritable grimoire ne doit absolument pas être calqué sur le précédent, les lecteurs fidèles y veillent ! Denise réalise ainsi 53 fichez par an où il faut retrouver de nouvelles anecdotes à chaque fois, jouer avec la saisonnalité des plantes, des fruits, et, cette année, des légumes.
les minéraux aussi, qui sont influencés par les planètes, la lune et le soleil.
les lecteurs, d'ailleurs, se révèlent quelquefois puristes, à tel point qu'ils n'utilisent pas l'agenda pour leur organisation hebdomadaire mais comme un recueil de recettes dédiées à la santé, la gourmandise et au bien-être. Car, la sorcière veut être "bien aimée" et ne parle pas des plantes nocives !
Quand elle n'est pas en train de créer des linogravures, sa dernière technique-phare, dans son atelier, ni à cueillir ses plantes bienfaitrices dans son jardin, Denise surfe sur Gallica, le site ressource de la Bibliothèque nationale de France, qui regorge de livres anciens. ce retour à la nature est aujourd'hui flagrant ; ail des ours, plantain pur les coups de soleil, marrube blanc des terrains vagues pour la gorge.... La nature propose une pharmacopée à ciel ouvert, à condition de bien savoir la traiter.
La magie n'a pas de frontières et les sorcières gagent à être réhabilitées

...

"Mon agenda des sorcières" - "Le bestiaire des sorcières" - "Ma petite déco béton, maison et jardin "
Rustica Editions

5 applis pour trouver un médecin


Pour décrocher le bon rendez-vous, il suffit de passer par des applis : inscrivez-vous gratuitement, géolocalisez-vous, choisissez une spécialité et vous obtenez des coordonnées et des créneaux

DOCTOLIB
Un répertoire bien fourni. Il permet d'accéder aux agendas d'environ 30000 médecins (toutes spécialités confondues). impressionnant ! Autre atout : quand le rendez-vous est fixé n'est que pour dans plusieurs mois, on peut demander à être alerté si jamais un créneau se libère avant.
On regrette : Il est impossible d'afficher uniquement les médecins qui acceptent la prise de rendez-vous via l'application. pour les autres, il faut donc encore téléphoner. A l'ancienne...

KELDOC
Des médecins hospitaliers. On peut prendre rendez-vous avec des praticiens de 20 établissements hospitaliers (en sus de ceux qui exercent en libéral). Finies les attentes au standard ou la déception d'être orienté vers le mauvais service. Et on peut laisser un commentaire libre au médecin. Enfin, on reçoit un e-mail de confirmation très complet, avec l'adresse, les informations sur les transports en commun qui permettent de s'y rendre, les modes de paiement acceptés...
On regrette : La leçon de morale en cas d'annulation : on doit donner la raison du renoncement. Dommage aussi que la liste des hôpitaux répertoriés soit si restreinte...

MONDOCTEUR
L'accès à une liste d'attente. On apprécie la possibilité de s'inscrire sur une liste d'attente d'un praticien (près de 90 spécialités répertoriés. Astucieux ! Un SMS vous avertit en cas d eretrad du médecin.
On regrette : Trop souvent, la page des résultats affiche uniquement des professionnels qui ne sont pas abonnés. Du coup, on se retrouve obligé d'appeler le cabinet médical, sans pour autant avoir accès à l'agenda.

RDVMEDICAUX
L'esprit communautaire. cette appli donne accès aux commentaires d'autres patients sur les médecins. Informatif ! Et utile si on hésite entre deux d'entre eux. Par ailleurs, pour toute demande, on vous propose une solution, même si le praticien se situe un peu loin de votre domicile.
On regrette : L'appli ne géolocalise pas d'emblée. On est obligé de rentrer précisément l'adresse du lieu d'habitation.

DOCAVENUE
Des infos pertinentes : Ici, l'ordre d'affichage des professionnels de santé se fait en tenant compte d'abord des disponibilités immédiates, puis des cabinets les plus proches de chez soi. L'appli procure aussi des infos sur des thématiques courantes, comme l'acné, la bronchiolite du nourrisson, les plaies....
On regrette : Là où aucun praticien n'est abonné à l'agenda en ligne, le site donne des noms à contacter par téléphone (autant consulter les Pages jaunes). Mais pourquoi ne pas donner
plutôt les coordonnées des médecins abonnés les plus proches, même s'ils sont un peu loin ? mieux vaut parfois faire quelques kilomètres que d’attendre trois mois pour une consultation près de chez soi.

lundi 13 février 2017

Attention, les bébés aiment les dosettes

Chaque année, 15 000 enfants sont intoxiqués en France par l'ingestion de médicaments mais également de détergents, la majorité de ces accidents survenant dans la cuisine, une pièce éminemment dangereuse pour les bébés à 4 pattes !

Malgré les campagnes de prévention, les produits toxiques y sont encore trop souvent rangés dans les éléments bas, facilement accessibles . les emballages de ces produits sont aussi de plus en plus attrayants pour les bébés !
Au premier rang des packagings pièges, les dosettes hydrosolubles de lessive. Entre 2005 et 2012, les centres antipoison ont recensé plus de 7500 cas d'intoxication d'enfants de moins de 5 ans avec ce type d'emballage, deux fois plus que pour les lessives liquides ou en poudre. Plus faciles à manipuler et à ingérer par les bébés qu'un lourd flacon de produit liquide, ces dosettes leur évoquent des bonbons, par leur couleur et par leur forme... et peuvent provoquer des lésions souvent irréversibles de l'appareil respiratoire et digestif !
Si l'Europe recommande aux fabricants d'adopter de nouvelles normes de sécurité, avec des packagings dits CRC (Child Resistant Closures), faciles à ouvrir pour les parents mais pas pour les enfants, mieux vaut placer les produits toxiques en hauteur et éventuellement se passer de dosettes
.


mardi 11 octobre 2016

Emmaüs en ligne

Après ses 350 magasins, l'association lance son site Internet label-emmaus.com.
On y trouve, à partir du 4 octobre, vêtements, meubles de déco, issus de dons de particuliers et réparés par les Compagnons.
A ajouter dans vos favoris !

Les opticiens mobiles

Quand on doit changer de lunettes, on n'a pas toujours un opticien à portée de main.
grâce à ce site, un professionnel se déplace 7 jours sur 7, que vous soyez en vacances ou chez vous et vous propose les mêmes services qu'en magasin.
C'est tout vu !

jeudi 8 octobre 2015

Eveiller les tout-petits à la différence


Parce que les livres pour enfants n'abordent que très peu le thème du handicap, ou toujours sur le mode compassionnel, l'auteure Nébine Dominguez a créé sa propre collection : "Yes, They Can".
Dans son panier d'histoires du soir, illustrées par Olivia de Bona, il y a des fruits, des gros, des petits, des fragiles et des un peu abîmés.
Rien de plus.
Le handicap n'est pas au centre du livre, il est juste présent pour habituer le regard des 4-6 ans à la différence, tout simplement.

Trois titres :
- Au pays des fruits Kiki, Go !
- Kiki Go !
- Les Vacances des fruits Kiki

vendredi 8 août 2014

"Une enfance heureuse" suivi de "Couleurs de saison"


Marie-Françoise et une des cousines de mon mari... C'est lors de nos cousinades (réunions entre cousins - la famille est très grande !) que j'ai appris qu'elle écrivait des livres....
Je me suis alors précipitée pour les lire afin d'en apprendre un peu plus sur la famille.
Marie-Françoise expose sa vie d'enfance à Petit-Réderching, au pays de Bitche, dans cette Lorraine au lendemain de la guerre et des occupations successives prusso-allemandes. On la suit, petite fille dans les traditions de son village, le respect de ses parents, la fraternité et la compassion... et malgré la grisaille des vies bafouées, le bonheur est toujours au bout du chemin....
Couleurs de saison fourmille de petites anecdotes au fil des saisons et vous apprendrez pourquoi dans nos régions, on aime les hirondelles, on se réégale de pissenlit, on boit avec délice de la limonade, on vit avec les sorts, etc...

Une enfance heureuse,
Éditions Paroles de Lorrains, TERROIRS
http://parolesdelorrains.jimdo.com/catalogue/

Couleurs de saison se trouve en vente à la FNAC  :
http://livre.fnac.com/a6530393/M-F-Seyler-Les-couleurs-des-saisons




jeudi 9 janvier 2014

Au fil des ateliers

Les célèbres Ateliers du fil des éditions l'Inédite sont devenus le rendez-vous des modeuses en quête de bonnes idées créatives.
Le tout dernier opus réunit le meilleur des créations parues dans la collection.
Pour l'occasion, la maison d'édition a convoqué toutes les contributrices talentueuses qui ont fait le succès de ses livres.
Des coussins, des sac, des bijoux, il y en a pour tous les goûts !!
L'Atelier du fil, 25€

mercredi 8 janvier 2014

Tout a un prix




Combien de fois par an utilisez-vous votre perceuse ?
Si votre réponse est "moins d'une fois par semaine", vous avez tout à gagner avec le nouveau site de location, dédié aux bricoleurs : bricolib.net
Bétonnières, échelles, outils divers...
Que vous souhaitiez les emprunter pour une durée déterminée ou proposer les vôtres aux amateurs moins équipés, il vous suffit de vous inscrire gratuitement et de consulter les annonces.

mardi 7 janvier 2014

J'aime la vie et la vie m'aime


Voilà, je suis fière de vous présenter un livre que la fille Aby a joliment illustré...
Si vous avez besoin d’elle pour illustrer vos livres, hein ? vous savez où la trouver...
Un peu de pub ne fait pas de mal, pas vrai ?

Donc, qu'est ce livre ?
C'est le livre de Stéphanie Wyon, J'aime la vie et la vie m'aime, aux éditions Le Lutrin Magique
Pour commencer, voilà la couverture, qui illustre le jardin de nos pensées, en référence à l'idée que ce que tu sèmes dans ta tête, et ben tu le récoltes dans ta vie, et que si tu n'aimes pas trop les mauvaises herbes, les chardons et les orties, et ben il vaut mieux faire en sorte que tes pensées t'apportent de jolies pommes juteuses en forme de cœur, ou de belles citrouilles oranges.. oui, parce que moi, j'aime bien les citrouilles.(sic Aby)

On t'explique comment te libérer de tes pensées négatives, pour pouvoir avancer dans ta vie en faisant sauter les obstacles que tu t'es mis toi même dans les pattes...
On continue avec l'Amouuuuur, ah l'Amour ! *soupir romantique* ... Vivre dans l'Amour, se sentir transporter, s'aimer soi-même..
Et puis sur les émotions que nous ressentons, et de l'importance de se ressourcer pour se connecter à ce qui nous fait du bien, le pardon, clé de la paix intérieure.
La gratitude et ses bienfaits... car "être en gratitude, c'est considérer un bienfait comme un cadeau et non comme un droit. Dire merci est une histoire d'échange, de communication. Ressentir de la gratitude touche une étendue spirituelle et affective. C'est reconnaître et se réjouir de tous les bienfaits que nous avons, en remarquant les plaisirs les plus simples et en considérant bon nombre de ces plaisirs comme miraculeux. La gratitude concentre sur l'abondance et non sur le manque. Elle fait du bien ; tout d'abord à soi, à sa santé, et à son corps, mais aussi par émanation, aux autres.

A lire absolument en ce début d'année pour bien la commencer....

Fleurs d'étoiles




Quelque part, dans le sud de la Lozère, il est un endroit magique entre terre et ciel, où tout vous invite au rêve éveillé. Curieuse steppe. Plateau désert où le berger veille sur ses brebis, sur les fleurs, les oiseaux et les étoiles aussi. Un matin, il fait une étrange découverte. Qui est cette jeune fille endormie au pied du menhir ? D'où vient-elle ? Entre les deux êtres exceptionnels l'amitié va se tisser. Et le Causse se découvre. Intense. Sauvage et tellement beau. La mystérieuse voyageuse dévoilera-t-elle son secret ?

Fleurs d'étoiles vous conduira sur des chemins inhabituels en vous invitant à un voyage dans une autre dimension, histoire de vous faire oublier, le temps d'une lecture, les remous de la vie d'en bas.

Après Si le Theil me racontait, présenté ICI, et publié aux 2 Encres, Fleurs d'étoiles est le deuxième roman de Solange Tellier.

Si vous aimez la nature, la douceur, les rencontres un peu insolites et charmeuses, ce livre est pour vous ! Je l'ai lu et l'ai adoré...
D'ailleurs, je pense même en faire une seconde lecture....

Vente collection d'allumettes

Vends 60 € très belle collection de petites boites d'allumettes (pleines) des années 1980 représentant diverses publicités dont de nombreuses affiches de films, marques de cigarettes, paysages, événements.... ceraines avec un dessus en céramique ou en métal décoré.

Pour toute demande supplémentaire, merci de vous adresser en privé à l'auteur de ce blog qui vous transmettra les coordonnés de l'annonceur

samedi 6 juillet 2013

Le Grand Livre des Esprits de la Nature


Dans le blog "Au Pays de Mélusine", j'ai déjà du vous parler des tisanières, des farfadets, des tiffenottes, et autres fées, lutins, farfadets, mais connaissez-vous les trottes-vieilles, les lumerottes, les fossegrim…? Non ?

Pour réparer cet oubli, je ne saurai vous conseiller alors de pénétrer au cœur du Grand Livre des Esprits de la Nature… Une œuvre qui vous entrainera au pays de ces créatures qui peuplent nos légendes et nos traditions. Richard Ely vous donne ainsi 1500 noms issus de ce monde magique entre conseils, poésie, croyances et curiosités… et joliment illustrés par la fée Frédérique Devos.

Égarez-vous, en espérant tout de même qu'au moment de la nuit de la Saint-Jean, vous ayez pris soin de cueillir la fougère censée produire une graine magique, pour posséder le don de l'invisibilité, vous permettre de toujours retrouver votre chemin… et écouter la nature vous entonner ses chants les plus beaux !

Mais pour en savoir un peu plus sur ce livre, Richard Ely a eu la gentillesse de répondre à nos questions. Entrez dans son jardin où s'entremêlent cris, rires et folies… 

- Une première question très simple : Richard Ely, qui êtes-vous ?
Un banni de Féerie qui a été renvoyé de l’Autre Monde car il portait trop d’attention aux humains… Cet amour pour la race humaine m’a valu de perdre mon immortalité…
Plus sérieusement, je suis un passionné de folklore féerique, posant un regard d’ethnobotaniste sur ce qui lie plantes, hommes et légendes. Poète, également, lorsque je m’évade dans la Nature et sur papier…
- Avez-vous toujours été écrivain ?
Non, j’ai d‘abord du apprendre à lire et à écrire, donc cela n’a commencé que vers 7, 8 ans… Mais plus qu’écrire, c’est l’envie de décrire ou de raconter des histoires, d’en vivre surtout…
- Comment est apparue votre envie d'écrire ?
Il n’y a pas vraiment eu d’envie d’écrire. Communiquer par l’écrit m’est vraiment une chose naturelle que ce soit par un poème, une nouvelle, un conte ou un article rédactionnel. Je passe des heures et des heures à écrire…
- Et plus précisément ce livre "Le Grand Livre des Esprits de la Nature" ?
Là, le Grand Livre des Esprits de la Nature provient d’une question qui me taraudait depuis des années : l’origine des fées. D’où venaient-elles ? Et ces lutins, elfes, korrigans, lamina, farfadets… Ont-ils toujours existé ? La rencontre avec Frédérique Devos, fée de l’illustration, m’a permis de concrétiser ce projet de faire un livre, une sorte d’encyclopédie poétique et imagée du vrai monde des fées. Du coup, cela a pris trois belles années à se documenter, échanger avec des personnes du monde entier, recueillir toutes les infos possibles sur ce Petit Monde fantastique. Le résultat fut fabuleux : 1150 noms de fées et de lutins, un vrai tour du monde passant par l’Australie, la Chine, la Colombie… Avec, partout, cette petite mythologie merveilleuse, ces petits êtres grimaçants, ces belles déesses dansantes…
- D'où puisez-vous votre inspiration ? Quels sont les écrivains qui vous ont inspiré pour écrire sur les  fées, les lutins et toutes ces créatures ? Car votre livre me fait penser à Pierre Dubois, Claude Seignolle... de bien jolies références avec lesquelles je vous identifie de suite...
Pierre Dubois, je l’ai croisé il y a une quinzaine d’années dans mon village de l’étrange. Je balbutiais une envie d’écrire sur cet univers à l’époque. Il m’encouragea à continuer. J’ai gardé de très bonnes relations avec lui. C’est quelqu’un que j’admire beaucoup pour sa vision de la Féerie… Claude Seignolle, c’est un vrai exemple à suivre. Un homme de terrain, d’écoute, qui est a pu récolter beaucoup de choses et qui a écrit des livres fantastiques, que tout le monde devrait lire. Si Thomas Owen m’a donné le goût du fantastique, Claude Seignolle m’a ramené à mon enfance, à mes terres à travers ses livres et son parcours. Ces trois-là sont mes muses, en quelque sorte, ils m’ont chuchoté à l’oreille la bonne direction à suivre… Celle qui mène à l’Ailleurs, ce chemin où aiment à vagabonder nos âmes…
- Est-ce que vous avez du débusqué une sorcière ou une fée au fond des bois qui a bien voulu répondre à vos questions ?
Plusieurs ! Au fond des bois mais également des ruisseaux, au-delà des nuages et sur les plus hautes montagnes…
- Avez-vous visité des lieux ? Écouté de la musique particulière pour vous immerger dans l'ambiance ?
Non, pour ce livre-ci, aucune musique. Il a demandé beaucoup de concentration. Si une chose m’a inspiré, c’est la Nature : à côté des heures de travail derrière l’ordinateur, beaucoup de balades dans une nature silencieuse du bruit des hommes mais animée des chants, des cris, des petits bruits de pas, du bruissement des feuillages… Voilà la seule musique entendue tout au long du Grand Livre…
- Comment expliquer que ce monde féerique plaise encore à nos concitoyens ?
Je ne sais pas. Certains parlent d’une fuite… Ce serait dommage. Je pense au contraire plus à d’éternelles retrouvailles. Plonger en Féerie, c’est revenir au temps de nos enfances, ressentir toutes ces petites choses oubliées qui faisaient nos joies vers 2, 3 ans… L’émerveillement devant son image qui se déforme dans le reflet d’une casserole, le jeu du chat, l’odeur de la terre après la pluie ou la voix rassurante de cette grand-mère chérie…
- Quelle méthode de travail utilisez-vous ? Je suppose que vous avez eu un travail de documentation énorme pour rechercher tout ce qu'il y avait à dire sur ce monde féerique !
Pour ce livre, j’ai mis une année à me documenter, à rassembler un maximum de sources et à définir le plan de l’ouvrage. Ensuite, après avoir sélectionné les 100 créatures, vedettes de l’encyclopédie, je les ai travaillées les unes après les autres, explorant en profondeur essais, articles, témoignages à leur propos. Je me mettais alors à écrire la « fiche » en prenant un ton plus poétique, envolé, choisissant de raconter une histoire si celle-ci jaillissait, de m’attarder sur le paysage si c’est lui qui prenait le dessus dans ma rêverie d’alors. Une fois la page écrite, je passais à une autre créature. Ceci, avec le travail d’illustration de Frédérique mené de front, nous a pris deux années de plus.
- Combien de temps passez-vous en moyenne par jour pour l'écriture ?
Entre deux heures et six heures par jour, tous les jours, ceci compris lecture, documentation et écriture.
- Comment s'est passé le parcours de l'écriture à l'édition ?
Pour le livre, j’ai d’abord envoyé 23 dossiers à 23 éditeurs différents. Trois y ont été favorables. Une fois choisi de partie avec Guy Trédaniel, je me suis entouré d’autres talents pour la mise en page, la couverture… Nous avions envie de maîtriser toutes les étapes de création du livre.
- Comment avez-vous choisi votre illustratrice : Frédérique Devos ?
Ce sont les fées qui nous ont choisis. Frédérique avait envoyé un jour un dessin pour le blog Peuple-feerique.com que je tiens. J’avais remarqué son style et l’avais contacté. Première surprise : elle habitait à cinquante kilomètres de chez moi. Seconde surprise : elle vivait dans un univers féerique, un atelier rempli de lierre, de green men, de fées… Illustratrice professionnelle pour la jeunesse, elle avait à ce moment mis un terme à sa carrière. Fort heureusement, ce projet l’a convaincue de reprendre les pinceaux. Et avec le recul, personne d’autre n’aurait pu mieux développer cette image, l’atmosphère complètement réussi, naissant de l’alliance des mots et des images qu’elle a créées.
 - Avez-vous déjà eu des réactions à votre livre ? Quels sont ceux qui vous ont le plus touché ? Le plus énervé ?
Oui, beaucoup de réactions. Une chose qui m’a beaucoup plu, c’est que les lecteurs se sont mis à photographier le livre dans leur jardin, dans la forêt, près d’un cours d’eau… et à m’envoyer les photos que j’ai alors publiées sur la page facebook du livre. C’était une merveilleuse idée pour un livre sur les esprits de la nature de se retrouver au cœur de cette nature !
Le commentaire qui m’a le plus énervé ? Pour le moment, pas encore reçu… De toute façon le risque est bien plus grand de froisser les follets, fradets et farfadets qui entourent ce livre que de vraiment m’énerver !
- Que ressentez-vous après avoir terminé ce livre ?
Beaucoup de fatigue. Cela a été très difficile et ça l’est encore de me replonger dans mes autres projets.
- Quels sont vos projets pour l'avenir (un autre livre sur le monde féerique )?
Plusieurs livres jeunesse, pour les plus petits ; un livre illustré avec Pascal Izac, un illustrateur génial !, et la suite du Grand Livre des Esprits de la Nature que j’espère pour 2015.
- Quel est la créature de votre livre dont vous vous sentez plus proche ? Ou tout simplement amoureux ? Et celle qui vous a fait peur ? Ou vous a étonné ?
Je suis proche des créatures de mon pays, les marluzines, de ces saules-têtards qui se déplacent la nuit sur les chemins campagnards… Tout comme je crains les pépés crochets qui se tapissent au fond des puits pour vous agripper et vous noyer si par malheur vous vous penchez…
- Et vous ? Qu'aimez-vous lire ?
J’aime le fantastique de l’époque «collection Marabout» avec Owen, Jean Ray, Seignolle aussi… J’ai été nourri également de nombreuses bandes dessinées, avec des coups de cœur pour La Quête de l’Oiseau du Temps, Sambre, Le Retour à la Terre. Je lis également beaucoup d’essais, presque tous les livres de Jean-Marie Pelt que j’admire beaucoup. Parfois, je prends un livre au hasard chez moi et en lis une ou deux pages, juste comme ça, par amour des mots et m’arrête sur une phrase, petite clé qui m’ouvre alors à de longues escapades songeuses…
- Y a t-il une question que vous auriez aimé qu'on vous pose et que tout le monde oublie ?
Quel est mon arbre préféré ? Question à laquelle j’aurais répondu : je ne peux choisir entre le chêne ou le pommier…
Un grand merci à Richard Ely ! On lui souhaite de continuer à nous faire rêver au travers de ses livres merveilleux....
***
Photos : Mélusine

Billet

Pendant longtemps, je me suis demandé si ces pages valaient le coup d'être publiées... si cela pouvait vous intéresser...
Ayant déjà de nombreux blogs différents ainsi que des forums à m'occuper + facebook + Pinterest, je ne savais plus où donner de la tête...
Alors, j'ai donc fermé ce blog...
Mais c'est bien connu : quand vous fermez quelque chose, à la longue, vous vous apercevez qu'il vous manque et que vous auriez pu publier un sujet...
Et tant pis si ce blog ne fait pas trop de lecteurs...
Après tout, je le fais pour moi et d’éventuels visiteurs... aussi, je continue l'aventure...
Ce sera au gré du vent, au gré de mes découvertes, au gré aussi de ce que vous pourriez me confier comme annonce, comme lecture, comme association, comme livre, etc.
A bientôt ?Mélusine

samedi 13 avril 2013

Yume Store



Le plaisir d'offrir prend tout son sens dès lors que l'on entre dans l'adorable univers de cette boutique française qui met en lumière de jeunes créateurs de mode et de décoration.
Yume ("rêve" en japonais) Store fait les yeux doux à toutes les âmes sensibles à la recherche du cadeau ludique et branché.
On y trouve bijoux fins pour femmes, accessoires pour enfants et décoration pour petits et grands.

le site privilégie la fabrication éthique et de qualité en proposant des produits de designers en petites séries, voire des pièces uniques, à des prix raisonnables.
Option chèque cadeau à partir de 15€

vendredi 12 avril 2013

Suivre ces blogs / jardins



http://le-jardin-de-berthille.over-blog.com/
Le jardin de Berthille où, depuis 2007, Blandine qui œuvre sous le climat rigoureux de notre Lorraine, partage ses coups de cœur et ses déboires.

http://lejardincesttout.typepad.com/
Le jardin, c'est tout !
Sophie, ex-professeur d'histoire en Belgique, nous emmène faire la tournée de célèbres pépiniéristes.

http://jardinementvotre.canalblog.com/
Jardinement vôtre
Avec Isabelle, on s'adonne à la décoration comme à la customisation de photophores avec des glands et autres bogues de châtaignes.

http://jardinludique.over-blog.com/
Jardin ludique
En suivant Claude, on devient imbatatble sur le stechniques écolos.

http://jardin-des-arts.blogspot.fr/
Le jardin des arts est l'endroit où les passions se rencontrent, avec pour terrain commun un jardin fleuri...et un goût du naturel certain !

Aucun doute, ces blogueurs nous inspirent. parfait pour échanger des bons plan(s) et trouver des commentaires toujours avisés.

Les trois font la paire



Marre des chaussette qui ont perdu leur moitié ?
Grâce à la marque DesPasRayés, ce ne sont plus deux, mais trois chaussettes (9€ jusqu'au 39 sur :
http://www.despasrayes.fr/fr/
que l'on peut assortir selon son humeur !
Et en plus, la teinture du coton et le tricotage sont des tâches intégralement réalisées en France.

jeudi 11 avril 2013

Vintage People


Créé par des passionnés de design des années 50 à 80, le site propose un large choix d'objets et de mobilier cultes de ces décennies, à des prix très abordables. Des pièces authentiques, chinées à travers le monde - et disponibles en série très limitée - côtoient des rééditions comme la radio Roberts, le tabouret Tam Tam ou encore les verres Duralex...
De quoi ravir tous les mordus.

Petit plus : La Galerie, rubrique où chaque internaute peut mentionner un objet qu'il aimerait acquérir et qui demeure introuvable. Si la pièce convoitée recueille suffisamment de suffrages de la part des autres Vintage People, elle sera alors fabriquée artisanalement et mise en vente.

 http://www.vintagepeople.com/
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...